CONCERTS POUR GUITARE ET ORCHESTRE

ALEJANDRO HURTADO

JOAQUÍN RODRIGO: CONCERTO D´ARANJUEZ

C´est une œuvre représentative du répertoire de guitare et orchestre. Depuis sa première, à Barcelone, en 1940, le concerto de Joaquin Rodrigo a été joué par la plupart des guitaristes classiques (avec la célèbre exception d´Andres Segovia). C´est sans doute le concerto le plus joué tout au long de l´histoire.

Cinquante ans après cette première, l´incroyable Paco de Lucia a décidé de l´interpréter lui aussi, ouvrant la voie à d´autres guitaristes de flamenco qui l´ont incorporé définitivement dans leur répertoire, même si la partition n´est pas à la portée de tous..

Alejandro Hurtado, guitariste dominant les styles flamenco et classique, nous offre une version nouvelle  de ce merveilleux concerto, apportant à la partition écrite par Rodrigo, un phrasé différent, dynamique, revitalisant por cette œuvre bientôt centenaire.

Alejandro a déjà représenté de nombreuses fois ce concerto- mais il est significatif de signaler la représentation du « Teatro Real » et de l´« Auditorio Nacional » de Madrid, toujours avec le même succès exceptionnel.


SALVADOR BACARISSE: ROMANZA

Le compositeur Salvador Bacarisse, dut s´exiler à Paris, à la fin de la Guerre Civile espagnole en 1939. C´est donc en France, qu´il composa « Concertino pour guitare et orchestre en La mineur, op. 72», en 1957, œuvre qui est devenue de nos jours la plus connue de ses compositions.

Des trois mouvements, dont est composée cette œuvre, la deuxième, la « Romanza », est sans doute la plus populaire. Elle est même souvent jouée seule ; sa musique, pleine de mélancolie, de nostalgie, est évocatrice du style néoromantique.

Cette pièce est souvent considérée comme l´une des plus belles du répertoire de la musique classique ; elle a été inspirée par la mélancolie de l´auteur, éloigné de son pays natal où il ne pouvait retourner. La souffrance de cet exil est d´une telle beauté et d´une telle expressivité qu´elle peut évoquer à n´importe qui le regret d´un temps passé, heureux, mais qui ne peut se répéter.

Dans ce mouvement du Concerto, la guitare présente les sujets musicaux, puis accompagne l´orchestre à travers une série d´arpèges. Alejandro Hurtado, grâce à sa sensibilité et à sa technique réussit à extraire toute la beauté de la musique pour la transmettre au public.




SABICAS / MORENO TORROBA: CONCERTO FLAMENCO

Ce concerto est composé de quatre mouvements : fandangos, seguiriyas, alegrías et bulerías. Son orchestration a été réalisée en 1961 par Federico Moreno Torroba, en prenant comme base les quatre sujets musicaux que le « maestro » Sabicas, avait enregistré dans son disque « Flamenco puro ». Ce qui est curieux, est que Sabicas, n´a jamais vraiment joué ce concert : les parties de l´orchestre ont été enregistrées par L´«Orchestre de Madrid» -dirigée par le compositeur- puis mélangées en studio, avec des fragments du disque « Flamenco puro » de Sabicas.



Moreno Torroba, est largement connu par ses « zarzuelas », mais aussi par ses nombreuses œuvres de guitare classique. Il a fait preuve d´une grande qualité spécialement dans ses orchestrations. On peut l´observer particulièrement dans ce concerto, où la guitare et l´orchestre se mettent en valeur l´une l´autre, malgré la structure « artificielle » de l´œuvre. Le résultat est une partition originale pour guitare de flamenco et orchestre, unique en son genre.

À cette occasion, Alejandro Hurtado, nous montre son côté plus flamenco. Avec sa technique incroyable, il égrène les difficultés de ces pièces du grand virtuose du flamenco, Sabicas, en faisant preuve d´une maîtrise des styles anciens qu´il respecte toujours dans sa juste interprétation.

facebook instagram youtube mail to

CONTACT: management@guitarrasonline.com tlf. 00 34 605 671 785